Quelles sont les mesures à prendre pour arrêter une procédure de divorce ?

Publié le : 17 février 20225 mins de lecture

Afin de connaître comment effectuer une procédure de divorce, vous devez comprendre ses exigences de dépôt. Un époux ne peut demander un divorce pour faute que s’il manque aux obligations et devoirs nés pendant le mariage. Par conséquent, le conjoint du demandeur doit recourir à l’adultère ou à la violence. Quelles sont les informations requises dans la demande ?

Faire une demande d’annulation

Les conjoints qui changent d’avis et annulent leurs procédures peuvent profiter des conseils personnalisés d’un avocat. La réconciliation entre femme et mari, souvent grâce à une thérapie de couple est la première raison pour laquelle ils mettent fin à la procédure de divorce. En outre, il est possible que le processus soit annulé d’un moment à l’autre au moment où le divorce n’a pas été approuvé. Pour cela, il est d’abord conseillé de rédiger une lettre d’annulation suivant un exemplaire soigneux. Actuellement, cet exemplaire est disponible en téléchargement gratuit sur certaines plateformes spécialisées.

Le dossier doit comporter l’adresse du magistrat aux affaires familiales et l’adresse, les prénoms, les noms des deux époux. En tant que sujet, il comprend également une référence à « l’annulation de la procédure de divorce ». Le but est de tenir le magistrat informé de la décision d’annulation de la procédure. Une fois le document signé, la lettre sera transmise au magistrat aux affaires familiales chargé du processus. Les envois doivent être envoyés par courrier suggéré avec prévenu de réception. Cliquez ce lien pour plus d’informations.

Après la demande

Après avoir renoncé à déclarer un divorce, les couples peuvent s’attendre à deux scénarios possibles. Aucun jugement d’inconciliation ne peut être rendu. Dans cette situation, il leur suffit de recommencer à vivre ensemble sans aucune forme de protection. Par conséquent, les mesures temporaires déterminées dans le document seront spontanément levées 30 mois après.

Depuis le prononcé de l’ordonnance, l’un des conjoints a déposé une convocation de divorce avec l’aide de l’officier de justice. S’ils s’installent, ils doivent se tourner vers les avocats pour obtenir de l’aide. Cela gérera la conclusion de sortie.

Un seul des conjoints n’a pas la possibilité d’annuler un divorce. Si l’un demande le divorce sans le consentement de l’autre, la seule solution est de contacter le prononcé. Par conséquent, la procédure ne peut être facilement annulée qu’après que les époux ont décidé de s’installer.

Il convient également de noter que la relation conjugale entre mari et femme peut encore se détériorer à la suite d’une annulation du divorce. Cependant, le Code civil, article numéro 244 est assez exigeant dans cette situation. Effectivement, l’un des conjoints n’a plus la possibilité de se référer aux faits énoncés en première instance dans sa demande de divorce pour nouvelle faute.

Les délais à connaître

Il n’y a pas de délai entre le divorce proprement dit et la demande de divorce, ni un délai exigé entre la demande de divorce et le mariage. Cependant, il y a des délais entre certaines phases. De cette manière, en cas de divorce par accord mutuel, l’un des avocats des parties envoie un projet d’accord de divorce, qui ne doit pas être signé par les parties qu’après un délai de pensée de 15 jours. Par contre, une fois l’accord est signé, il doit être délivré sous un délai de 15 jours.

Si l’un des conjoints délivre une convocation à l’autre (acceptation du divorce sur la cause de rupture du mariage, divorce pour faute ou par changement de mariage), l’intimé a un délai de 15 jours. Soumettre une demande d’embauche d’un avocat. La procédure de divorce doit être déposée dans les quinze jours au moins (2 mois si cela est annoncé par voie électronique) avant la date de la séance de tribunal.

Les clés d’un couple qui dure
Thérapies de couple : l’importance du coaching

Plan du site